La route de la Ciociaria

Route de la Ciociaria

La Ciociaria est la région de Frosinone, la partie du Latium qui borde les Abruzzes.

La Ciociaria est un des plus beaux territoires de la région. Partons de Serrone où nous trouvons le viticulteur Terenzi. Le village de Serrone encore ceint de murs cyclopéens d’époque préromaine est adossé à la paroi rocheuse du mont Scalambra.

De là, vous pourrez profiter d’une vue complète sur la vallée en contrebas. D’importantes découvertes archéologiques ont mis au jour les vestiges de villas rustiques de l’époque impériale romaine, mais l’endroit était certainement déjà habité par les Herniques.

La région du Cesanese

Déplaçons nous vers vers le sud, et nous entrons dans la région du Cesanese. Ce magnifique cépage est issu d’une tradition séculaire et donne des vins dont la belle couleur rubis tend à prendre des nuances grenat en vieillissant. Il faisait le délice des papes, empereurs et nobles propriétaires de demeures aux alentours de Rome. Il s’agit d’un cépage ancien référencé par Pline l’ancien. Terenzi est un des viticulteurs mettant en évidence ce cépage.

L’itinéraire se poursuit vers Piglio. Cet ancien fief des familles nobles De Antiochia et Colonna se déploie sur la crête d’un éperon rocheux, sur les pentes du mont Scalambra. Sa position inexpugnable explique la construction du château Colonna, emblématique du village. C’est ici que le Cesanese exprime au mieux ses propriétés. Le Cesanese del Piglio est la seule DOCG rouge du Latium.

Les plus importants viticulteurs de la région, se concentrent sur Piglio. Mais il faut faire un petit crochet par Acuto. C’est là en particulier, en plein centre de l’appellation, que nous retrouvons le casale della ioria qui produit un des meilleurs Cesanese, mais aussi cultive une magnifique Passerina, ce cépage à l’origine d’un des vins blancs les plus délicats. La région est de surcroit un lieu majeur de la culture des oliviers.

Continuons la route vers Anagni, la « cité des papes », ville d’art riche en monuments médiévaux, dont la cathédrale Santa Maria Assunta, l’une des plus belles églises du Latium. Les extraordinaires fresques du XIVe siècle conservées dans la crypte lui valent le surnom de « chapelle Sixtine du Latium méridional ».

Le Sud de la Ciociaria

Poursuivons sur Fumone, dont le nom évoque la fumée. En effet du promontoire où se situe le village, on allumait des feux pour prévenir Rome d’un risque d’attaque. Cette destination de charme plaira au plus grand nombre. Sur place, plusieurs sites valent le détour, comme le Castello di Fumone.

De nombreux autre villages médiévaux se situent sur la route comme Veroli.

Plus au sud à Arce, nous retrouvons le Palazzo Tronconi où Marco Marocco prépare des vins naturels au départ de cépages anciens comme le Lecinaro.

A 15 km d’Arce ne manquez pas de visiter Arpino, non seulement il s’agit du lieu de naissance de Cicéron, mais ce village, parmi les plus anciens du Latium regorge de trésors….

Terminons notre périple en prenant la direction des Abruzzes.

Le cabernet d'Atina au sud de la Ciociaria
Atina

Sur les contreforts des Appenins, à la frontière des Abruzzes, nous trouvons Atina. Atina a été très riche en vignobles depuis toujours. En particulier, le Cabernet Sauvignon a été introduit dans la région en 1860. Entretemps, il a muté et offre des vins très typiques. Ce vin été reconnu par une DOC. Les principaux producteurs de Cabernet d’Atina sont La Ferriera, Comminium, Tullio.

Vous trouverez les vins du Casale della Ioria, du Palazzo tronconi et de la Ferriera chez Marco Mancini à Liège